Location ou colocation : 5 conseils bien s’assurer quand on est étudiant

assurance habitation

Publié le : 20 juin 20237 mins de lecture

Comme tout locataire ou colocataire, un étudiant est responsable des dommages qui pourraient survenir dans le logement qu’il loue. Une assurance habitation adaptée aux étudiants s’avère la meilleure option à considérer.

Un locataire ou colocataire étudiant doit-il obligatoirement s’assurer ?

En France, un locataire étudiant ou non a l’obligation de souscrire une assurance minimale pour couvrir les dégâts d’eau ou de glace, d’incendie ou d’explosion ; c’est ce qu’on appelle « les risques locatifs ». Seuls les étudiants locataires qui louent une résidence universitaire, un foyer-logement ou un appartement meublé (ou s’il s’agit d’une location saisonnière) ne sont pas soumis à cette obligation. Le propriétaire, quant à lui, peut résilier le bail si son locataire refuse de s’assurer. Il peut aussi décider de souscrire une assurance au compte de son locataire; dans ce cas, la prime d’assurance est ajoutée au montant du loyer mensuel. Pour compenser les frais engagés par cette procédure, le propriétaire a le droit d’exiger une majoration de la prime jusqu’à 10%. À chaque année, un locataire doit être en mesure de produire une attestation d’assurance à jour. Pour obtenir plus d’information sur l’assurance habitation pour étudiant, vous pouvez consulter le site particuliers.societegenerale.fr.

Dans un contexte de colocation, au moins un des occupants du logement doit obligatoirement souscrire une assurance pour risques locatifs. Il faut savoir cependant que chacun des locataires devra participer financièrement – en fonction de sa part du loyer – aux réparations nécessitées par le préjudice causé. Chaque colocataire doit tout de même détenir une attestation de Responsabilité civile locative*. Celui-ci peut choisir lui-même son assureur. Le tarif des assurances habitations pour étudiants peut varier d’un assureur à un autre, mais aussi en fonction d’autres facteurs tels que le lieu du logement, le volume du logement loué ainsi que le capital mobilier du locataire (ou des locataires). Si des options complémentaires ont été ajoutées, le tarif de l’assurance en sera augmenté. *Il s’agit d’un document qui permet à tout locataire de prouver que le logement qu’il loue est couvert par une assurance contre les risques locatifs. Le propriétaire a le droit d’exiger de voir cette attestation à la signature du contrat de location, ainsi qu’à chaque renouvellement annuel du bail.

En quoi consiste une assurance habitation pour étudiant ?

L’assurance habitation pour étudiant a été conçue pour les étudiants (ou apprentis) âgés de moins de 26 ans, qui sont locataires d’un appartement deux pièces, ou d’un studio ou encore d’une chambre d’étudiant. Il est destiné à protéger le logement comme tel et l’immeuble ; il garantit également la responsabilité civile du locataire et des autres occupants. De manière systématique, ce type d’assurance habitation couvre les dommages en cas de sinistres (mentionnés plus haut), de vol et de détérioration suite à un cambriolage, d’actes ou d’attentats de terrorisme, de catastrophes technologiques ou d’origine naturelle. Par ailleurs, une indemnisation pour des effets personnels tels qu’instruments de musique, ordinateur, meubles, console, éléments décoratifs… n’est pas applicable dans cette assurance habitation.

Tout comme les véhicules à moteur, bateaux à moteur ou à voile et caravanes. En revanche, il est possible pour l’étudiant en location ou en colocation de prendre une assurance complémentaire afin d’y ajouter plus d’options (en cas de vandalisme, cambriolage, par exemple). En fonction du contrat choisi, ce produit d’assurance peut couvrir la prise en charge d’effets de première nécessité, les frais de déménagement, de gardiennage d’enfants et d’animaux de compagnie, le retour d’urgence, de l’aide au relogement… Une assistance au quotidien pour des services tels que l’ouverture de porte, le dépannage, certaines réparations et la mise en communication avec des partenaires peut aussi faire partie du contrat. La résiliation du contrat d’assurance habitation peut être effectuée par le souscripteur, par lettre recommandée (ou via tout support durable) envoyée à l’assureur un mois avant la date d’échéance annuelle. Sans frais ni pénalités, un nouvel assureur peut lui aussi demander cette résiliation à tout moment, après un an à compter de la date d’échéance du contrat d’assurance précédent souscrit par l’assuré.

Existe-t-il des exclusions à la couverture ?

Dans certains cas particuliers, la compagnie d’assurance peut refuser d’indemniser les dommages allégués par l’assuré. Si, par exemple, ils résultent d’un fait intentionnel ou d’une négligence de la part de celui-ci, ou encore d’un défaut de réparation. Une réduction de l’indemnité peut s’appliquer en cas de non-respect des conditions et mesures de protection indiquées dans les garanties ayant trait aux dégâts d’eau et au vol. En ce qui concerne la garantie « Responsabilité civile », les dommages causés lors de stages de formation ou d’activités professionnelles (en milieu médical ou hospitalier) ne sont pas pris en charge par ce contrat d’assurance. Il faut savoir qu’une franchise légale s’applique généralement en cas de catastrophes d’origine naturelle. Une somme d’argent peut devoir être versée par l’assuré (la franchise), sauf lorsqu’il est question d’une catastrophe technologique. En cas de non-respect des règlements concernant la sécurité par l’assuré, les dommages causés par un chien de garde ou d’attaque se sont pas couverts.

Pour assurer son habitation d’étudiant contre les risques locatifs, il faut savoir bien choisir l’assureur auquel on s’adresse. Optez pour une société d’assurance réputée pour son professionnalisme et la qualité de son service-client. Vous pourrez y recevoir des conseils avisés pour sélectionner le type d’assurance habitation pour étudiant qui convient à vos besoins. Privilégiez un assureur qui propose une formule complète à prix étudiant avec de nombreuses garanties ainsi qu’une une franchise à moindre coût (à 100 euros, par exemple). S’il dispose d’un service en ligne disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, c’est encore mieux. L’assurance dite « multirisques » est avantageuse pour un étudiant en ce qu’elle couvre tous les risques de dommages.

Plan du site